Quels Projets ? Pour quels progrès ?

Publié le par Nadine REYDET

    Sur notre planète, où tout évolue si vite, dans une mondialisation incontrôlée, nous demeurons des citoyens responsables de leur cité et des terriens responsables de leur Terre.

      En cette période électorale, divers groupes forment des projets. Pour quels progrès ? Qui voulons-nous privilégier ? Les milliardaires ou les exclus ? Les exilés ou ceux qui ajoutent domaines aux domaines ? Choisissons-nous la promotion collective des humains ? Certains militent pour que les plus souffrants soient les premiers servis. Ecoutons la clameur du monde ! Ces cris sont des appels à la vie : la santé, un travail, un toit, une terre, une communauté… « Il est urgent de transformer la clameur du monde en espérance. » Beaucoup s’y engagent dans leur vie personnelle, dans les multiples associations, dans l’action politique.

      Bientôt, notre bulletin de vote sera une voix. Sera-t-elle la voix des sans-voix ? fera-t-elle progresser la Liberté, l’Egalité, la Fraternité ? Il est urgent de les promouvoir. On les appelle valeurs républicaines ; alors que vive la république ! On les appelle valeurs laïques ; alors, que vive la laïcité ! Ces valeurs ne correspondent-elles pas au message de Jésus de Nazareth ?

      Liberté, jusqu’au choix du Bien. Egalité, jusqu’à la promotion urgente des plus Pauvres. Fraternité, jusqu’à la reconnaissance d’un Père commun qu’il appelle son Père et notre Père.

     Il a ajouté à notre devis une autre valeur fondamentale:l’Espérance, vécue quotidiennement et ouverte sur l’infini de la vie. La fête de Pâques nous ouvre à une espérance cosmique. L’Esprit du Ressuscité, comme un ferment, soulève le monde. Un dynamisme de résurrection est à l’œuvre au cœur de l’histoire. Il nous permet de transformer les difficultés en chemin de progrès, les conflits en occasions de faire la vérité, les chemins de croix en chemins d’espérance, la mort elle-même en passage vers la vie.

Mgr Marcel PERRIER

Commenter cet article