Une lumière d’espoir dans les nuits sombres de novembre,

Publié le par Nadine REYDET

Une lumière d’espoir dans les  nuits sombres de novembre,

Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale, la Coordination Albertville Tarentaise pour le Droit d’Asile a souhaité lancer sur Albertville un Cercle du Silence et cette première édition a été un succès. En effet, malgré le froid mordant et la nuit tombante, à l’appel de plusieurs associations ou mouvements (Action catholique Ouvrière, Action Catholique Indépendante, Association France Palestine Solidarité, Comité Catholique contre la Faim pour le Développement, Chrétiens en Monde Rural, Confédération Syndicale des Familles, Ligue des Droits de l’Homme, Pastorale des Migrants, Secours Catholique) nous étions 31 à nous rassembler ce jeudi 26 novembre, pour former cercle autour d’une lanterne.

Notre silence criait notre volonté de refuser toute atteinte à la dignité de ces hommes, femmes et enfants qui, quittant leur pays pour fuir les conflits au péril de leur vie, viennent frapper aux portes du nôtre pour demander l’asile.

Dans un environnement souvent bruyant, notre silence a interpellé les passants auxquels nous avons distribué des flyers alertant sur la situation en Savoie, notamment aux jeunes sortant du lycée leur proposant ainsi de se questionner : « Que vivent ces personnes à ma porte ? Quelle est ma propre responsabilité ? Puis-je laisser faire cela ? ». .

Notre objectif est d’éveiller et réveiller les consciences sur des événements qui détruisent ce qu’il y a de plus précieux dans l’être humain : son humanité, cette lumière sur laquelle veillaient tous les participants de ce Cercle du Silence.

Un prochain cercle du silence aura lieu en février ou mars.

Claire Joguet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article