Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

venue de Christian MELLON à Albertville

Publié le par Nadine REYDET

venue de Christian MELLON à Albertville

Partager cet article

Repost 0

Election Présidentielle ...

Publié le par Nadine REYDET

Les enfants aussi ont leurs mots à dire....

 

Partager cet article

Repost 0

L' ACTION CATHOLIQUE DES ENFANTS fête ses 80 ANS

Publié le par Nadine REYDET

L' ACTION  CATHOLIQUE  DES  ENFANTS fête ses  80 ANS

Ce 29 Avril dernier, au cours d'une après midi festive, les « Coeurs » (Perlins), les « Wapitis » (Fripounets/triolos) et les « Mauriennards » (Top'Ados), les trois clubs ACE (Action Catholique des Enfants) du Canton de La Chambre ont fêté les 80 ans de leur mouvement à St Rémy de Maurienne.

Au fil d'une « journée de cours », avec le dynamisme qui les caractérise, les enfants ont pu expliquer leurs recherches sur l'histoire de l'ACE, partager des textes d'ordre philosophique et spirituel, des chants et une Flash Mob « travaillés » en groupe. Ils ont ainsi pu aborder ce dont ils parlent en club tout en faisant participer les invités, dans une salle magnifiquement décorée (avec l'aide des parents) de toutes leurs créations.

Toutes les personnes présentes, que nous remercions, ont pu constater et profiter de l'investissement des enfants dans ce projet « un peu fou » de faire la fête, de leur inventivité et de leur motivation à partager leur « travail », leurs découvertes.

La venue du Père Singa et des membres de l'EAP, de Mr Rochette, maire de St Rémy, de Claudie, Nicole, Anne et Marie-Pierre membres de l'équipe départementale de l'ACE et de tous les sympathisants sont autant de signes de la reconnaissance des clubs dans la paroisse, dans la cité et au sein du mouvement.

Pour terminer, nous empruntons leur révélatrice conclusion : « Comme nous le disons souvent à l'ACE, RIEN D'IMPOSSIBLE POUR LES ENFANTS.... il suffit juste de motiver les adultes ! »

L' ACTION  CATHOLIQUE  DES  ENFANTS fête ses  80 ANS
L' ACTION  CATHOLIQUE  DES  ENFANTS fête ses  80 ANS
L' ACTION  CATHOLIQUE  DES  ENFANTS fête ses  80 ANS

Publié dans ACE

Partager cet article

Repost 0

"NE CÉDONS PAS A LA TENTATION DU REPLIS SUR SOI"

Publié le par Nadine REYDET

 

 

 

A la veille du 2ème  tour de l'élection présidentielle, des mouvements et organisations catholiques ont rendu public une déclaration commune.

 
 
 

Publié dans mission ouvrière

Partager cet article

Repost 0

l'ACO prend la parole ....

Publié le par Nadine REYDET

 

 

Au lendemain du 1er tour de l’élection présidentielle, l’Action Catholique Ouvrière tient à exprimer sa profonde indignation ! La candidate de l’extrême droite utilise la misère des travailleurs qui vivent avec la peur de perdre leur emploi ou qui en sont privés, de ceux qui subissent la précarité. Elle oppose les hommes et femmes de notre pays. Elle cherche à récupérer leur colère, leurs mécontentements, leurs peurs.

Partager cet article

Repost 0

Quels Projets ? Pour quels progrès ?

Publié le par Nadine REYDET

    Sur notre planète, où tout évolue si vite, dans une mondialisation incontrôlée, nous demeurons des citoyens responsables de leur cité et des terriens responsables de leur Terre.

      En cette période électorale, divers groupes forment des projets. Pour quels progrès ? Qui voulons-nous privilégier ? Les milliardaires ou les exclus ? Les exilés ou ceux qui ajoutent domaines aux domaines ? Choisissons-nous la promotion collective des humains ? Certains militent pour que les plus souffrants soient les premiers servis. Ecoutons la clameur du monde ! Ces cris sont des appels à la vie : la santé, un travail, un toit, une terre, une communauté… « Il est urgent de transformer la clameur du monde en espérance. » Beaucoup s’y engagent dans leur vie personnelle, dans les multiples associations, dans l’action politique.

      Bientôt, notre bulletin de vote sera une voix. Sera-t-elle la voix des sans-voix ? fera-t-elle progresser la Liberté, l’Egalité, la Fraternité ? Il est urgent de les promouvoir. On les appelle valeurs républicaines ; alors que vive la république ! On les appelle valeurs laïques ; alors, que vive la laïcité ! Ces valeurs ne correspondent-elles pas au message de Jésus de Nazareth ?

      Liberté, jusqu’au choix du Bien. Egalité, jusqu’à la promotion urgente des plus Pauvres. Fraternité, jusqu’à la reconnaissance d’un Père commun qu’il appelle son Père et notre Père.

     Il a ajouté à notre devis une autre valeur fondamentale:l’Espérance, vécue quotidiennement et ouverte sur l’infini de la vie. La fête de Pâques nous ouvre à une espérance cosmique. L’Esprit du Ressuscité, comme un ferment, soulève le monde. Un dynamisme de résurrection est à l’œuvre au cœur de l’histoire. Il nous permet de transformer les difficultés en chemin de progrès, les conflits en occasions de faire la vérité, les chemins de croix en chemins d’espérance, la mort elle-même en passage vers la vie.

Mgr Marcel PERRIER

Partager cet article

Repost 0

Pour une citoyenneté responsable et engagée

Publié le par Nadine REYDET

Pour une citoyenneté responsable et engagée

À la veille du grand rendez-vous démocratique qu’est l’élection présidentielle, dans un contexte de discrédit grandissant de la parole publique et de sentiment d’impuissance face à l’état du monde, nos organisations et mouvements d’Église appellent à un sursaut citoyen.

Cet appel fait écho à celui lancé par le pape François aux jeunes lors des Journées mondiales de la jeunesse à Cracovie en juillet 2016 : « Voulez-vous changer le monde ? ».

Cette interpellation nous est aujourd’hui adressée, à chacun et chacune, en ce temps électoral. Voulonsnous changer le monde et redonner sens à la citoyenneté, en ayant conscience d’habiter une même terre, en étant engagés vers un même avenir, en nous impliquant dans la gestion de la chose publique et en agissant pour l’intérêt général ?

En tant qu’acteurs de la société civile, notre rôle d’organisations et mouvements catholiques n’est pas de prendre parti mais bien de prendre part à la vie démocratique et d’inciter les citoyens à discerner les possibles et les souhaitables, à exercer leurs droits et leurs devoirs et à mettre en cohérence leur vote avec leurs convictions, leurs valeurs morales et leur foi.

Une inquiétude se développe chez celles et ceux qui habitent notre pays quant à l’avenir de leurs enfants et à la précarisation du travail et des liens sociaux. La stigmatisation de celui qui est différent, la volonté de construire des murs, la surenchère de propositions sécuritaires et identitaires : ces idées sont dangereuses pour une société qui aspire au vivre ensemble dans la paix et le respect de la dignité de chacun. On ne construit pas un projet de solidarité contre certains groupes et contre des personnes. On ne construit le lien social qu’avec celles et ceux qui vivent ensemble et participent au devenir de la communauté.

Notre foi et nos valeurs nous appellent à ne pas céder devant la colère, la peur et le rejet de l’autre, mais à plaider la cause des plus pauvres et à promouvoir le respect de la personne humaine et de l’environnement. Nous pensons que les solutions aux problèmes auxquels notre société est confrontée se trouvent dans l’ouverture, le dialogue et l’échange pour construire ensemble une France et une Europe plus justes dans un monde de droit et de dignité.

Les dizaines de milliers de bénévoles de nos organisations et mouvements sont témoins tous les jours que la réalité de la société française, c’est aussi et surtout des milliers d’actions concrètes qui construisent une planète plus solidaire et fraternelle. Des professionnels – salariés, agriculteurs, entrepreneurs, syndicalistes – développent d’autres manières de travailler, plus soucieuses de l’intégration des jeunes générations et de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises. Des familles accueillent des migrants chez elles. Des « jeunes » ou des plus « anciens » font le choix de modes de vie plus sobres dans le cadre d’une économie sociale et solidaire : potagers agro-écologiques, covoiturage, Amap… De nombreux projets voient le jour pour développer la démocratie participative qui sont autant de germes de mobilisation citoyenne locale. Des centres-villes réinvestis et de nouvelles initiatives rurales redynamisent nos régions…

Les échéances électorales sont une nouvelle opportunité de redire aux futurs décideurs le besoin de replacer la dignité de l’humain au cœur de leurs préoccupations. C’est aussi l’occasion de rappeler ce destin commun de l’Humanité qui passe par la solidarité, à l’échelle locale, nationale, européenne et internationale. Nous appelons tous les citoyens et citoyennes à mettre en œuvre concrètement ces valeurs de droit et d’égale justice et à les porter dans leur vote. Il faut tout faire pour contribuer à élever le débat politique et combattre la tentation du repli sur soi ou la peur de l’autre.

Comme les évêques nous y ont incités en invitant « chacun et chacune à exercer son discernement et sa responsabilité pour le bien de tous », notre devoir aujourd’hui est de faire entendre notre voix.

Cette dynamique démocratique devra se poursuivre au lendemain du second tour des élections législatives en demandant aux élus de rendre compte de leur mandat, et en s’impliquant dans la vie locale afin de contribuer au renouveau de l’exercice de la citoyenneté.

Cette tribune a été publiée le 13 avril 2017 sur le site du journal La Croix Liste des Signataires : Action catholique des milieux indépendants (ACI) Action catholique ouvrière (ACO) Apprentis d’Auteuil Association des cités du Secours catholique CCFD-Terre Solidaire Chrétiens dans le monde rural (CMR) Chrétiens dans l’Enseignement Public Chrétiens en Forum Communauté Mission de France Communauté Vie Chrétienne (CVX) Confrontations Délégation Catholique pour la Coopération (DCC) Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) Fédération française des Equipes Saint-Vincent Instituts religieux et Solidarité internationale (IRSI) Jeunesse étudiante chrétienne (JEC) Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) Justice et Paix Mission de la mer Mouvement chrétien des cadres et dirigeants (MCC) Mouvement chrétien des retraités (MCR) Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC) Ordre de Malte Pax Christi Scouts et Guides de France Secours catholique - Caritas France Semaines sociales Voir Ensemble

 

Partager cet article

Repost 0

RASSEMBLEMENT NATIONAL DU 15 AVRIL ....

Publié le par Nadine REYDET

RASSEMBLEMENT NATIONAL DU 15 AVRIL ....

Un GRAND MERCI,  à vous tous qui avez aidé les jeunes de la JOC 73:

Sur le plan financier,  les 2 ventes de gâteaux aux sorties des églises de Chambéry le Ht et du Biollay et la vente de pain par l'équipe des ados à St Rémy de Maurienne ont permis de récolter la moitié des frais du car pour Paris, donc bien au delà des estimations initiales, le complément sera pris en charge par la subvention exceptionnelle versée par le diocèse qui nous soutient depuis le départ.

Ce sont entre 16 et 20 jeunes de Savoie qui vont aller au rassemblement dont plus des 2/3 ne connaissaient pas la JOC il y a un an !! ... Le pari est donc atteint c'était l'objectif.

5 Adultes les accompagneront.  Une dizaine de jeunes de Haute Savoie les rejoindront samedi soir à Chambéry et monteront à Paris avec les jeunes de Savoie. 

Nous sommes à J-4 !!!   Tout est prêt.

Pour vous remercier de votre soutien, nous vous offrons en primeure une petite vidéo où vous découvrirez  la flashmob concoctée par l'équipe nationale de la JOC pour ce rassemblement: ça met dans l'ambiance !!! 

Pour la visionner : cliquer sur le lien ci-dessous.  

Bon WE de Pâques à tous.

Pour la JOC  Pierre Lacroix

Partager cet article

Repost 0

La politique sert-elle encore à quelque chose aujourd'hui ?

Publié le par Nadine REYDET

La politique sert-elle encore à quelque chose aujourd'hui ?

« Tous pourris ! … On n’est pas d’accord ! »

Les membres des mouvements d’action catholique du secteur d’Albertville, ont osé proposer cette réflexion dans cette période troublée où la campagne électorale en cours ne nous donne pas beaucoup d’espoir ! 110 personnes avaient fait le choix d’assister à cette soirée, qui s’est déroulée à la salle polyvalente de Tours-en-Savoie.

Messieurs Louis BESSON et Michel BOUVARD, deux hommes politiques bien connus dans notre département ont témoigné de leur engagement respectif. Un troisième intervenant, Monsieur François BOURSIER, historien, enseignant à la faculté catholique de Lyon, devait compléter cette soirée avec une approche historique et sociologique de l’évolution de la sphère politique. Retenu malheureusement par le décès d’un proche, il n’a pas pu être là.

Chacun des intervenants a tout d’abord témoigné de ce qui l’a amené à l’engagement « dans la cité ». Avec humour, Louis Besson nous a partagé ce que lui avait dit son père -marqué par la douloureuse ‘grande guerre ‘ avec le « Chemin des dames »- tout au long de sa jeunesse : « En politique, il ne faut jamais y mettre les pieds ; on ne peut que s’y salir les mains »… A l’opposé, l’engagement politique local est une chose « normale » dans la famille de Michel Bouvard.

Difficile de résumer un débat de plus de 2 heures ! Néanmoins voici quelques idées fortes exprimées par les deux protagonistes de cette soirée.

Aucune société ne peut s’organiser sans hommes et femmes engagés pour construire. »Etre homme, c’est être responsable de la construction du monde » citation d’Antoine de Saint Exupéry, donnée par M. Bouvard. Sans engagement de citoyens divers, ce serait une petite minorité qui dirigerait. Et pourtant, l’engagement politique implique ténacité, conviction et courage… Ne jamais relâcher la pression ! Louis Besson nous rappelait la loi S.R.U qui a nécessité plus de 45 ans de travail avant d’être votée ; elle a permis depuis 2001 la construction de 600 000 logements sociaux.

L’engagement politique nécessite un certain bagage : il est indispensable de « connaître plus que ce qui nous concerne nous-mêmes ». Le rôle des élus n’est pas nécessairement de suivre le sentiment majoritaire ; les choix faits nécessitent profondeur, prise de recul. Il ne faut pas obéir à l’impulsion immédiate.

A propos du cumul des mandats : il permet la connaissance du milieu local. La culture française – barrage trop fort du Conseil d’Etat, organisation lourde des pouvoirs centraux bien ancrée- ne facilitera pas l’application de la nouvelle loi du non-cumul…

Les deux édiles savoyards nous ont aussi mis en garde : attention à la critique facile ! Tout acte politique demande éclairage et compréhension afin d’éclairer les choix. Soyons vigilants aussi face aux informations trop rapides diffusées par certains médias et par les réseaux sociaux. Privilégions l’information VRAIE. Gardons nous aussi des jugements hâtifs ! Le corps politique est identique au corps social, avec des bons, et des « moins bons »… Il n’y a jamais de solutions simples.

Un autre piège dans les institutions : le référendum. Celui-ci a été totalement dévoyé. En fait, la plupart du temps, les électeurs donnent leur avis sur la personne qui pose la question, mais ils ne répondent pas à la question elle-même.

Interrogé sur les retraite des anciens ministres, Mr Louis Besson répond fermement : « Il n’y a pas de retraite pour les anciens ministres ; c’est une fable ! »

La nouvelle organisation des territoires suscite des incompréhensions et des oppositions. Et pourtant, « nous faisions partie des pays attardés avec nos 33 000 communes », affirment les intervenants. Ces derniers n’ont pas hésité à nous ‘renvoyer l’ascenseur’… « Tout citoyen garde du pouvoir s’il est prêt à s’investir ! Tout ce qui n’est pas interdit par la loi, est autorisé ». Au sein d’une même communauté d’agglomération, « les territoires spécifiques peuvent avoir une autonomie propre : la loi n’a jamais interdit la créativité ! »

L’idée de « collèges citoyens » a même été évoquée, constitués de citoyens après tirage au sort, comme pour les jurés d’assises…

Citoyens d’une même humanité, à chacun donc de redresser ses manches ! nos manches…

Claudie G


La politique sert-elle encore à quelque chose aujourd'hui ?

Partager cet article

Repost 0

L’Église en monde ouvrier Fêt’ Ensemble ses 60 ans : communiqué de presse de la CEF...

Publié le par Nadine REYDET

L’Église en monde ouvrier Fêt’ Ensemble ses 60 ans : communiqué de presse de la CEF...

Le 14 mars 1957, l’Assemblée des cardinaux et archevêques de France créait la Mission Ouvrière pour l’évangélisation du monde ouvrier. 60 ans après, elle reste d’actualité, forte des membres qui la constituent : les mouvements d’Action catholique ACO (adultes), JOC (jeunes), ACE (enfants), et les groupes de prêtres, diacres, religieux-ses, laïcs en mission pastorale. Ses deux terrains de présence privilégiés sont les réalités du travail et la vie dans les quartiers populaires, avec une attention particulière aujourd’hui aux migrants.

Depuis deux ans, de nouvelles orientations ont été définies à l’occasion d’une Rencontre nationale qui a rassemblé plus de 1 000 participants. La Mission ouvrière veut ainsi écouter « les petits, les oubliés » ; s’engager au service de la dignité de tout être humain ; partager la joie de croire au sein des lieux de travail, d’habitation, et au cœur des événements ; adopter le regard du Christ vers son Père et sur le monde ; développer la communion avec toute l’Église.

Pour marquer ces 60 années, la Mission ouvrière organise tout au long de l’année 2017 quelques dizaines de rassemblements ouverts aux personnes qu’elle rejoint et accompagne, ainsi qu’à ses réseaux et partenaires. Ces rassemblements se vivent au plan local, diocésain ou régional. Intitulés Fêt’ Ensemble, ils célèbrent le vivre ensemble, en proposant tout à la fois un moment de mémoire, d’engagement et de témoignage. Une liste de dates est disponible sur le site de la mission ouvrière.

L’anniversaire de la Mission ouvrière est également marqué par les résultats de son enquête « L’humain au cœur du travail » (pièce jointe), des propositions de rencontres sur la dimension politique à l’approche des échéances électorales, et une recherche sur les rôles des prêtres, diacres, laïcs au sein de ce lieu d’Église.

Publié dans mission ouvrière

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 > >>